Pollution Solenzara


Pollution au large de Solenzara - Ca suffit !! - Il y en a marre !!!!



Quelques jours seulement après l’exercice RAMOGEPOL (exercice antipollution du 26 mai en Corse avec la participation des pêcheurs professionnels, qui a fait suite à celui de 2018) la réalité nous rattrape… Une, deux, trois…. On ne compte plus les pollutions autour de nos côtes.
Cette mer, symbole de pureté et de vie est soumise à des attaques sans nom.
Nos pêcheurs une fois de plus regardent et attendent... Connaissant l’impact sur l’écosystème, mais également les conséquences économiques pour leurs petites entreprises.
Oui, les pêcheurs s’inquiètent pour leur mer, leurs côtes… oui, les pêcheurs s’inquiètent pour leur métier…oui, les pêcheurs restent une fois de plus spectateurs impuissants…mais la vraie question est jusqu’à quand ?

Arrêtons de compter sur la chance et sur nos prières aux dieux pour que les vents tournent et que nos côtes ne soient pas touchées.
Comment se fait-il que nos côtes ne soient pas sous surveillance accrue ?
Comment se fait-il que la Corse, ne possède pas ses propres moyens pour lutter rapidement et efficacement contre les dégazages ?
Tous les bateaux « pirates-pollueurs » savent qu’au large des côtes de Corse il n’y a aucune surveillance la nuit.
Pourquoi la pêche professionnelle n’a-t-elle pas été mobilisée, et ne serait-ce qu’avertie, malgré la formation du mois dernier et de 2018 ?
Le CRPMEM de Corse, les prud’homies, l’ensemble des pêcheurs corse ont beaucoup d’interrogations, mais peu de réponses.
Nous sommes heureux des réactions multiples qui condamnent "fermement" les dégazages en mer ; Toutefois nous constatons une fois de plus qu’il faut une catastrophe et une médiatisation pour réaliser le manque de moyens locaux, pour cette lutte, ô combien importante…

La seule certitude à cette heure pour la pêche professionnelle : Nous nous porterons partie civile...